Comment détecter les personnes ayant de la fièvre dans les endroits à fort trafic ?

La caméra mobile

La fièvre indique généralement que des agents pathogènes attaquent l’organisme, dont : les bactéries, les allergènes, les virus, ou les parasites. La température corporelle augmente lorsque le système immunitaire les combat. Cette réaction du corps humain peut constituer un signal d’alerte face aux risques d’une éventuelle transmission de maladie. Ainsi, il est important d’utiliser des outils pour détecter les personnes fiévreuses, notamment dans les lieux publics.

La caméra mobile

Selon les documents publiés par l’OMS, la caméra infrarouge a été utilisée pour la première fois en 2003 dans les aéroports singapouriens. Elle servait à détecter les personnes atteintes du SRAS (Syndrôme Respiratoire Aigu Sévère). Depuis cette année, son utilisation est vulgarisée. Elle est alors devenue indispensable pour la prise en main précoce des épidémies. Elle comptait parmi les dispositifs de soins recommandés par les spécialistes lors de la propagation du virus de la grippe A-H1N1 en 2009 et celui de l’Ebola en 2014. Elle est également utilisée durant la période où le Covid-19 fait des ravages dans le monde. La caméra infrarouge permet de trouver rapidement les personnes portant le coronavirus. Elle donne une valeur plus ou moins précise de la température corporelle (avec une marge de 5 °C).

Cet outil d’imagerie thermique se présente sous différents aspects. Dans le commerce, vous pouvez voir des caméras mobiles qui se portent au poignet. Elles sont capables de détecter une personne ayant la fièvre à une distance pouvant aller jusqu’à 3 m. Conformément au RGPD et aux règlements en vigueur concernant la protection des données personnelles, elles n’enregistrent pas de vidéos. Elles effectuent une simple capture d’écran. Les données ainsi enregistrées sont immédiatement supprimées.

La caméra fixe

Vous pouvez également trouver une caméra infrarouge fixe sur le marché. Elle est en mesure d’analyser jusqu’à une trentaine de personnes en une seule fois. Une fois placée à l’entrée de votre entreprise, de votre hôtel, ou de votre centre commercial, vous pouvez l’utiliser pour sélectionner vos visiteurs.

Ce type de caméra permet d’autoriser ou non l’ouverture de l’entrée principale d’un établissement fréquenté par le public. Concrètement, chaque visiteur se place à une cinquantaine de centimètres de la barrière ou de la porte. La caméra évalue sa température corporelle et son visage. Les résultats de cette évaluation s’affichent sur un écran LCD. Les données ainsi obtenues sont immédiatement supprimées de la base de données.

Ce dispositif est personnalisable. Vous enregistrez vous-même la température normale d’un corps sain sur sa mémoire (de 35,6 °C à 37,2 °C). Une alarme se déclenche chaque fois que la caméra détecte un malade. Il dispose d’un avantage non négligeable : il est rapide. En une seconde, il prend la température et analyse le visage.

La caméra Totem

Cette caméra donne également une valeur précise de la température corporelle. Elle connait le succès suite à l’apparition du coronavirus. Elle est conçue avec une technologie particulière qui permet de repérer les malades malgré le port de masque. Pour s’en servir, il faut l’installer à l’entrée des lieux où le flux de visiteurs est important en la fixant sur un portique. Une fois en place, elle analyse la température du corps des personnes qui passent à une de distance de 0,3 à 3 m du lieu où elle se trouve.

Cet outil est surtout recommandé aux chefs d’entreprises afin de leur permettre de se conformer aux règlements en vigueur. D’après le Code du travail (article L4121-1), ils sont tenus de protéger leurs employés des maladies.

Le panneau d’affichage avec un scanner thermique

Outre la caméra, il existe d’autres outils de détection de personnes fiévreuses dans les lieux publics. Parmi eux compte le scanner thermique. Il détermine avec précision la température corporelle en quelques secondes. Pour l’utiliser, vous programmez l’alarme de manière à ce qu’il se déclenche une fois la température normale du corps dépassée. Ainsi, lorsque vous vous approchez de ce dispositif, il scanne votre visage, ensuite il vous indique si vous êtes malade ou non. Il cible et analyse des zones spécifiques, comme le contour de l’œil par exemple.

Différents paramètres influent sur la température du corps humain, dont : la transpiration, les lunettes, la température ambiante, et la pilosité du visage. Les scanners thermiques les plus performants peuvent être réglés de manière à ce qu’il en tienne compte. Ils sont également dotés d’une source d’énergie spéciale, ce qui lui permet de fournir des résultats précis.

Cette technologie date déjà de plusieurs années. Elle est utilisée dans les endroits fréquentés pour détecter rapidement les personnes ayant de la fièvre. A Varsovie, des panneaux d’affichage équipés de ce type de scanner thermique sont installés dans la rue durant l’hiver.